Vous êtes ici

GUINOVART

Samedi 21 Octobre 2006 - Dimanche 31 Décembre 2006
Josep GUINOVART
  • Guinovart

    Baladin du monde occidental errant dans le tiers monde sans lequel l’Occident tout entier s’effondrerait comme un château de cartes, Guinovart tente de faire reculer les limites de l’art jusqu’à les confondre avec celles des plus lointains horizons de l’humanité – c’est-à-dire avec les limites de notre culture.

    GUINOVART, Démon et exorciste de la Méditerranée

    C’est un ensemble de mots qui ont tous la même racine profonde, cette profondeur consciente qui, plus elle s’enracine, plus elle s’engage…. Cet ensemble de mots vivants s’introduit dans les sens, le sentiment, la sensibilité, la sensibilisation, le sentimentalisme, LE SENS…..
    Voici une succession de mots, de situations sensibles qui, quand elles se produisent ensemble depuis les profondeurs cristallines ou noires de la conscience (qui est et veut être encore davantage), obtiennent comme résultat existenciel, spirituel et civil….., l’évènement qui a pour nom « L’Homme de l’Art »……
    Le besoin profond de Guinovart est de convertir en réalité humanisée, civile, esthétique, fondamentalement poétique, cet essai d’art total, d’art utile et utilitaire, l’espace quotidien de l’existence….
    Guinovart synthétise la Pensée et la Réflexion qui sont comme l’essence même des connaissances humaines et qui semblent se diriger vers un état dans lequel se trouveraient réunis les différents atouts du savoir expérimental, où il n’y aurait qu’une seule et unique Science de la Nature, centrée sur l’Homme qui possède la connaissance et sur l’Homme objet de recherche.
    Blai BONET
     

  • Guinovart 1
    Guinovart 2
    Guinovart 3
    Guinovart 4