Vous êtes ici

Résidence et représentation théâtrale: "LE PE_DU"

Samedi 11 février 2017

Une série exceptionnelle de cinq représentations est organisée
À CENT MÈTRES DU CENTRE DU MONDE 
- 3 avenue de Grande Bretagne à Perpignan -

à la suite d’une résidence de création des Compagnies Amnésik ThéâtreThéâtre Volubilis et de l’auteur - metteur en scène JC Gary.

Les représentations seront accompagnées d’une installation.

Horaires des représentations : (durée 1h30)

samedi 11, lundi 13, mardi 14 et mercredi 15 février : 21 heures.

dimanche 12 février : 15 heures.

Entrée: 10€ 

La jauge étant très limitée, les réservations sont indispensables.

contact@acmcm.fr  | 04 68 34 14 35 (de 14h à 18h)

 

 

« LE PE_DU »  de JC Gary

 

Coproduction Amnesik Théâtre et Théâtre Volubilis

Une création de JC GARY

 

Par Théâtre Volubilis et Amnésik Théâtre 

1h30 |A partir de 13 ans 

Ecriture et mise en scène : JC GARY
Assistante mise en scène : Sabine PIETRASZEK
Décors : Didier DIMECH
Costumes : Aurélie BOURRAT      
Lumières : Magali PAGES 
 
Avec:  
Lucie CHILLON
Laetitia COSTA
Aurélie BOURRAT
Karim ARRIM
Sabine PIETRASZEK
Olivier COTTEREAU 
 
Avec le soutien de : A Cent Mètres du Centre du Monde, centre d’art contemporain de Perpignan.  Les Cies sont soutenues par le Conseil Général des Pyrénées-Orientales (66) 
 
Contacts: Directeur artistique LE PE_DU: JC GARY 06.09.42.15.86 | jc.gary@yahoo.fr     http://www.jcgary.com  
 
----------------------------------------------------------------------------------------------
 
« Notre identité acquise est toujours insuffisante et défectueuse: elle est le contenant et non le contenu. » Alejandro Jodorowsky 
 
B : Tu veux qu'on cause ? 
 
A : De quoi ? 
 
B : J'en sais rien... 
 
 
A et B gardent... un pendu. Pas grand-chose à faire. Pour passer le temps, ils jouent... au pendu. Et ils s'engueulent. Le temps passe, et cyclique nous livre des moments toujours recommencés. A moins qu'il ne passe plus. 
 
A et B ne rencontrent personne d'habitude. Aujourd'hui, la roue semble s'être remise à tourner et, défilent, chacun son tour, divers fonctionnants – comme autant d'étapes initiatiques vers un ailleurs. Un nouveau monde, ou un nouveau soi. 
 
La dramaturgie du PE_DU opère sur plusieurs strates : la référence au théâtre de l'absurde est assumée, elle offre un ancrage permettant une réflexion politique, philosophique – et avant tout poétique. Représenter le monde, réinventer le monde – plonger le spectateur dans un hors-temps, un lieu suspendu, à l'image de ce que nous sommes, ou ser(i)ons... au bout de la route. 
---------------------------------------------------------------------------------------------
 
LE PE_DU est le fruit d'une double écriture.
La première a abouti au texte, après deux ans d'ébauches, d'écriture et de réécritures. Au début, un topos artistique. Deux gardiens au pied d'un pendu, variation autour des « joueurs de dés » au pied de Jésus crucifié. Godot n'est déjà pas si loin... Les personnages apparaissent, au gré de l'inspiration du moment. Puis le fil se construit et les réécritures s'enchaînent, chacune entraînant la suivante. 
Deuxième étape, le laboratoire. Errances, expérimentations, allers-retours entre le texte et le plateau, sans plan préétabli. Seulement une discipline, une régularité dans la pratique et la nécessaire prise en compte des propositions du groupe.  Des pistes s'ouvrent, des thèmes apparaissent. Le metteur en scène acquiert un point de vue que n'avait pas l'auteur, ce qui permet de reconsidérer le texte : le tarot, en particulier, s'impose comme un filtre essentiel dans le processus créatif. Dès lors, le pendu s'en trouve... renversé. 
Le laboratoire nous a mené à une forme.  
----------------------------------------------------------------------------------------------
La résidence et la série de représentations de février à Cent Mètres du Centre du Monde font partie intégrante de cette maïeutique. Elles signent le passage à une nouvelle étape: celle du mûrissement. Nous souhaitons, avant de nous lancer dans les théâtres, aller à la rencontre de lieux, de publics — vous pouvez ainsi devenir des compagnons de route en nous invitant, où bon vous semble, afin de concevoir des événements singuliers, qui nourriront tant le public que notre création, tant l’équipe artistique que le lieu qui l’accueille. 
 
----------------------------------------------------------------------------------------------
Extrait 
 
C : Messieurs. 
 
A : Bonjour. 
 
B : Bonjour. 
 
Un temps. 
 
A : On peut quelque-chose pour vous ? 
 
B : Vous cherchez ? 
 
C : Qu'est-ce que vous faites là ? 
 
B : Et bien, on est là. On fait notre boulot. 
 
A : Et puis, on n'a pas à se justifier. Et vous, vous faites quoi ? 
 
C : Je passe par là, ça se voit. Vous, par contre, vous ne passez pas. 
 
B : Non, on reste. 
 
A : Ça dérange ? 
 
C : Oui, parce que je voudrais passer exactement par là.